Commentaires
Les 5 derniers commentaires
Abonnement
Données clients : une mine d'or qu'il est urgent de bien protéger
Selon une étude menée pour le compte de Gemalto, 70% des consommateurs tourneraient le dos à une entreprise si celle-ci venait à être exposée à une brèche de données. D'ailleurs, 69% des sondés pensent que les entreprises ne prennent pas suffisamment au sérieux la sécurité des données clients.

L’étude Gemalto révèle également que :
  • l’attitude des consommateurs n’est pas appropriée pour assurer la sécurité de leurs propres données. 56% utiliseraient le même mot de passe pour plusieurs comptes en ligne. Et même lorsque les entreprises mettent à leur disposition des systèmes de sécurité robustes, tels que l’authentification à deux facteurs, 41% admettent qu’ils n’utilisent pas la technologie proposée pour sécuriser leurs comptes sur les réseaux sociaux.
  • 62% des consommateurs considèrent que les entreprises qui détiennent leurs données sont responsables de leur sécurité. Les entreprises doivent alors imposer des mesures de sécurité renforcées pour assurer la sécurité des données de leurs clients. Les distributeurs (61%), les banques (59%), les plateformes de social media (58%) ont particulièrement à faire de ce point de vue, car les consommateurs se détourneraient plus volontiers des entreprises de ces secteurs si une faille de données venait à se produire.
  • 67% des consommateurs craignent d'être victimes d'une brèche de données dans un futur proche. Et 93% seraient capables de poursuvre en justice les entreprises compromises.
  • les consommateurs se disent méfiants vis-à-vis de certains secteurs. Ainsi, 58% estiment que les réseaux sociaux représentent l’une des plus grandes menaces pour leurs données, et 20% se soucient des sites de voyages. Seulement 9% pensent qu’aucun site ne présente de menace particulière.
  • 33% font plus volontiers confiance aux banques concernant leurs données personnelles, bien qu'elles soient fréquemment la cible et les victimes de violations de données. Les organismes certifiés (12%), les fabricants d'appareils (11%) et les sites gouvernementaux (10%) complètent la liste.
« En vue de l’application de réglementations telles que GDPR, les entreprises doivent désormais imposer des protocoles de sécurité à leurs clients pour assurer la sécurité de leurs données, indique Jason Hart, CTO, Identity and Data Protection chez Gemalto. Ces solutions ne doivent plus être proposées en option. Elles doivent être obligatoires, sans quoi les entreprises devront non seulement faire face à de lourdes conséquences financières, mais aussi à des poursuites judiciaires intentées par les consommateurs ».
Publié le 28 novembre 2017
SQ 250-300