Commentaires
Les 5 derniers commentaires
Abonnement
La présidente du Conseil national du numérique démissionne
A peine nommé, voici huit jours, le Conseil national du numérique (CNNum) vient de démissionner ce mardi 19 décembre dans sa quasi-totalité. Cette décision fait suite à la polémique suscitée par la nomination de Rokhaya Diallo et la pression du secrétaire d’Etat au numérique désireux de modifier la composition du collège.

Le Conseil national du numérique est un organe consultatif chargé d'éclairer le gouvernement sur les questions relatives au numérique. Ses rapports et ses avis sont purement consultatifs. Ses trente membres qui sont nommés par arrêté du premier ministre sur proposition du ministre chargé du numérique pour une durée de deux ans, exercent leurs fonctions à titre bénévole.

Parmi ces membres, choisis par Marie Ekeland, la présidente du CNNum démissionnaire, figurent Rokhaya Diallo et Axiom, deux personnalités qui font polémique, notamment sur les réseaux sociaux. Ces nominations, pourtant validées par le gouvernement et entérinées par un décret du premier ministre, font l'objet d'une demande de révision, de la part du secrétaire d’Etat au numérique... De quoi s'interroger sur le caractère indépendant de l'instance.
Publié le 20 décembre 2017
SQ 250-300