Abonnement
Comment protéger vos achats en ligne ?
Acheter sur les sites de e-commerce est devenu une habitude pour les Français. Toutefois, en l'absence de certaines précautions, il existe de nombreux risques. Les Français n'échappent pas à la tendance : Internet est devenu leur magasin préféré. Désormais, il est courant de se rendre dans les boutiques physiques, repérer les articles qui nous intéressent et contrôler rapidement sur des sites comme Amazon pour savoir si la bonne affaire est en ligne ou sous nos yeux. Alors que s'ouvrent les soldes, Avira partage ses 5 conseils pour se protéger dans son shopping en ligne.

D'après une étude Statista de 2017, 67 % des personnes interrogées ont indiqué qu'ils ou elles feraient leurs achats de Noël en utilisant leur ordinateur alors que 21 % rechercheraient leurs cadeaux depuis leur tablette. Même si les gens utilisent en général plus leur téléphone que leurs autres appareils pour naviguer sur Internet, ils sont plus réservés quand il s'agit de faire des achats en ligne depuis leur téléphone : seulement 13 % indiquent qu'ils ou elles choisiraient ce moyen.

Le shopping en ligne offre de nombreux choix, de nombreuses opportunités, mais aussi de nombreux risques si la méthode d'achat numérique ne prévoit pas un niveau d'attention approprié. C'est-à-dire ? Les pirates informatiques sont toujours aux aguets pour tenter de tromper les internautes et les inciter à saisir leurs mots de passe, afin de leur subtiliser des informations sensibles ou même d'accéder directement à leurs comptes bancaires. Il est vrai qu'il est de plus en plus difficile de transférer de l'argent d'un compte à l'autre, grâce à des solutions telles que la double authentification. Il existe cependant des plates-formes qui, pour diverses raisons, sont considérées comme nativement sécurisées, à tort. Quelles sont les actions recommandées ?


Voici cinq conseils pour se protéger lors de son shopping sur Internet :

Contrôler la sécurité d'un site
Il existe deux méthodes pour découvrir immédiatement si un site est sécurisé ou non. La première : la présence du suffixe https. La deuxième : la présence du cadenas avant l'adresse, indiquant l'application du chiffrement SSL, qui entre en jeu lors de la saisie de codes et de données sensibles, qui sont alors cryptographiés et rendus illisibles aux yeux indiscrets.

Fournir le moins d'informations possible
Prénom, nom et adresse d'expédition, passe encore. Mais la prudence est de mise lorsqu'il s'agit d'indiquer vos coordonnées de paiement. La règle du protocole SSL s'applique, mais cela ne suffit pas : il n'y a aucune raison de saisir les trois chiffres figurant au dos de la carte de crédit si vous n'êtes pas sur le site de l'institut de médiation (ici aussi, avec SSL obligatoire). De même, il serait opportun de ne relier aucun compte, surtout s'il s'agit d'un achat temporaire, aux profils de réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, qui sont susceptibles d'être interceptés par des pirates informatiques et exploités à des fins de chantage et de manipulations diverses.

Payer avec des cartes prépayées ou des systèmes sécurisés
Pour en revenir au paiement, il est recommandé d'utiliser des cartes prépayées ne contenant pas beaucoup plus que la somme à payer en ligne. Ainsi, vous êtes certain de ne pas laisser une grosse somme d'argent disponible en cas d'infraction en ligne ou dans les distributeurs automatiques, via les techniques connues, comme l'écrémage de données. Il existe également des méthodes comme PayPal, en mesure de protéger l'achat également après l'avoir réalisé, en « gelant » les chiffres jusqu'à ce que vous ayez réceptionné à domicile l'objet acheté. À ce stade, soit vous bloquez tout, soit vous faites une réclamation accompagnée de justificatifs.

Attention aux hameçonnages !
Encore eux, les pirates informatiques. La réception de courriers électroniques frauduleux, créés pour vous inciter à cliquer sur des liens malveillants, augmente considérablement pendant la période de Noël. Cette technique d'hameçonnage tente de tromper les internautes avec des messages promotionnels et des réductions exceptionnelles sur les produits les plus en vogue. Dans le corps du message figurent des adresses Internet qui, après les avoir consultées, peuvent infecter directement l'ordinateur ou demander les noms utilisateur et mots de passe des plates-formes les plus utilisées. Cela n'entraîne pas directement une perte d'argent, mais génère des conséquences plus graves sur le long terme, comme la lecture de messages privés et des actions de chantage suite au blocage de l'ordinateur par l'introduction de logiciels malveillants et de virus, à savoir les redoutables CryptoLockers.

Utiliser les logiciels de protection
Tous ces problèmes peuvent être résolus avec un excellent logiciel de protection. Les antivirus de nouvelle génération peuvent en effet analyser en temps réel les sites Internet suspects ou exempts de certificat, ainsi que les e-mails provenant d'expéditeurs de domaines considérés comme faux ou peu recommandés. Le niveau d'attention doit rester élevé, mais la technologie peut apporter une aide précieuse. Avira Antivirus, par exemple, est un excellent compagnon, capable d'intercepter le trafic malveillant et de le bloquer dès son apparition, pour vous permettre de passer des fêtes de fin d'année en toute sérénité.



A propos
Avira
protège les individus dans un monde connecté, en permettant à tout un chacun de gérer, de sécuriser et d'améliorer sa vie numérique. Avira regroupe ainsi sous son parapluie toute une gamme d'applications de sécurité et de performance pour Windows, Android, Mac, et iOS. À ceci s'ajoutent des partenariats OEM qui élargissent la portée de ses technologies de protection. Les solutions de sécurité Avira se retrouvent systématiquement en tête des tests indépendants en matière de détection, performance et convivialité.
Publié le 11 janvier 2018
SQ 250-300