Abonnement
Les startups accélérées par Wilco ont levé 162 M€ en 2017
L’accélérateur francilien Wilco dresse le bilan des levées de fonds réalisées par ses startups en 2017. Les startups en cours d’accélération (programme de 3 ans) ont levé 162 M€ en 2017. Un montant qui atteint 300 M€ si l’on considère les levées de fonds de toutes les startups accélérées par Wilco depuis 2010.

En 2017, 1,6 milliard d’euros ont été injectés dans les startups françaises (selon les Echos), hors introductions en bourse. Les startups Wilco captent 20% des fonds levés et 3 d’entre elles se hissent dans le Top 10 des plus grosses opérations de 2017.

« Ce bilan confirme le leadership de Wilco, plus gros accélérateur de France mais aussi d’Europe et démontre notre rôle clé dans l’écosystème français, estime Eric Vaysset, Directeur de Wilco. Notre mission est d’accélérer les startups dans leur amorçage commercial. Nous leur mettons le pied à l’étrier par un programme d’accompagnement très pragmatique et par un financement en fonds propres non dilutif, faisant levier sur d’autres financements. Cela aide nos startups à démontrer la pertinence de leur business model et à générer la traction puis la croissance nécessaire à la réalisation de levées de fonds plus structurantes pour financer leur développement. Le montant moyen des fonds levées par nos startup atteint ainsi 3M€ en 2017. »

Top 10 des levées de fonds par les startups de la French Tech en 2017 

Les 3 startups Wilco figurant dans le Top 10 sont GuestToGuest, Datailku et Shitf Technology.


53 startups en cours d’accélération lèvent 162 M€ : un ticket moyen de 3 M€

Les tours de table des startups Wilco en cours d’accélération sont compris entre 0,3 M€ et 23 M€. Au total, 53 lauréats ont levé 162 M€, pour un ticket moyen de 3 M€. Sans surprise, plus la startup est ancienne, plus la levée de fonds est importante. Ainsi, 11 startups de la promo 2014 ont levé en moyenne 6,4 M€ tandis que le ticket moyen est de 1,5 M€ pour les 12 startups de la promo 2017.

Les 10 plus grosses opérations de 2017 totalisent 98 M€, soit un peu plus de 60% du total. 44 startups réalisent des tours de table pour des montants supérieurs à 1 M€. 5 startups ont levé plus de 10 M€. En tête de classement, on trouve Dataïku suivie de BioSerenity, qui développe des solutions connectées pour le suivi médical et Snips, plateforme vocale pour objets connectés. Toutes trois font parties de la promotion 2014.

Le digital et la santé en vedettes

Près de 60% des opérations sont réalisées dans les secteurs du digital et de la santé, à savoir les startups qui apportent des solutions de transformation digitale aux entreprises (RH, Marketing...) d’une part, et celles qui innovent dans les secteurs de la santé et de la silver économie. C’est dans le secteur de la santé que le ticket moyen est le plus élevé puisqu’il atteint 4,1 M€, avec des sociétés principalement accélérées depuis 2014 ou 2015.

Des Business angels toujours indispensables au démarrage

Sur les 53 opérations recensées et communiquée publiquement, 15 intègrent des business angels qui interviennent principalement auprès des lauréats les plus jeunes sur des deals d’un montant moyen de 0,9 M€. Cela témoigne de l’importance de cette typologie d’investisseurs sur les premiers tours de table des startups.
Très présente également, BPI France est intervenue dans de nombreuses opérations et se glisse dans les trois premiers contributeurs au financement des startups Wilco.
Mais ce sont également les principaux acteurs du private equity français qui financent les startups Wilco, en tête desquels figure Idinvest qui a participé à 8 tours de table d’un montant moyen de 1,7M€. Viennent ensuite Kima Ventures et Kurma Partners avec 5 opérations chacun, Partech Ventures avec 4 opérations et Fa Dièse avec 3 opérations. Les autres acteurs du capital risque ont participé à moins de 2 opérations, ce qui témoigne d’une belle diversité dans l’actionnariat des startups accélérées par Wilco. Près de 80% des tours de table sont bouclés auprès de plusieurs VC intervenant en coinvestissement. Seuls 4 opérations ne sont réalisées qu’auprès de business angels et 8 auprès d’un seul fonds de capital-risque.

Publié le 16 janvier 2018
SQ 250-300